Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Extension des sens uniques limités (SUL) dans le centre-ville
Actions sur le document

Extension des sens uniques limités (SUL) dans le centre-ville

En février, le Conseil communal a approuvé l'extension du nombre de SUL (Sens Unique Limité, ces rues à sens unique où les vélos sont autorisés à rouler à contresens). Depuis plusieurs années déjà, certaines rues étaient pourvues de cette signalisation un peu partout à Arlon; l'objectif ici était de faire une évaluation de l'existant (certaines rues mises en SUL s'avèrent-elles trop dangereuses?) et d'étendre le réseau à d'autres rues, tout en gardant à l'esprit que l'Arrêté royal du 18/12/2002 impose la mise en SUL dans "toutes les rues où la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins et où la largeur disponible est d'au moins 3 mètres, sauf si des raisons de sécurité s'y opposent" (visibilité trop faible au carrefour, présence de bus,…).

Soulignons que les études sur l'accidentologie des cyclistes effectuées dans d'autres villes n'ont montré aucune augmentation du nombre d'accidents lorsque les rues ont été mises en SUL. Au contraire, un cycliste circulant à contresens bénéficie des avantages suivants:

Un contact visuel peut être établi entre le cycliste et l'automobiliste, chacun vérifiant que l'autre l'a bien vu;

Le conducteur de la voiture étant assis à gauche, il pourra mieux évaluer l'espace nécessaire pour croiser le cycliste que s'il roulait dans le même sens que ce dernier;

En cas d'accident dû à l'ouverture impromptue d'une portière, le cycliste rencontrera le côté plat, moins dangereux que le côté tranchant s'il roule dans le sens du trafic;

Enfin, le SUL constitue dans bien des cas, et particulièrement dans le centreville, un raccourci non négligeable pour le cycliste, lui permettant d'éviter un détour ou une forte côte;

L'objectif de cette extension du nombre de SUL est, outre le simple respect de la loi, de permettre aux cyclistes de se déplacer plus facilement en ville; chaque rue ainsi mise en SUL ayant été rigoureusement mesurée dans sa largeur, il est assuré que le croisement d'un cycliste et d'un véhicule y est possible dans la mesure où chaque utilisateur de la voie publique serre sa droite comme prescrit dans le Code de la Route. De son côté, rappelons que l'automobiliste est averti au début de la rue en sens unique de la présence potentielle d'un cycliste à contresens par le signal additionnel composé d'un vélo et de flèches allant dans les 2 sens de circulation.

D'autre part, le marquage au sol de chevrons n'a pour seul objectif que de proposer au cycliste le meilleur endroit où se tenir sur la chaussée, en particulier dans un SUL; en aucun cas ces chevrons ne constituent une piste cyclable. Par conséquent, il n'y a aucun lien entre la présence ou l'absence de marquage et un SUL même si, dans ces derniers, il rappellera à l'automobiliste qu'un cycliste pourrait arriver en face.

Carte des rues ou le vélo est autorisé/non autorisé à contresens téléchargeable ici.