Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Bibliothèque / Coups de coeur / 2015
Actions sur le document

Nous avons aimé lire en 2015

pascal-garnier-comment-va-la-douleur-9782843047503.jpgComment va la douleur / Pascal Garnier. - Zulma, 2015

Simon, préretraité et souffrant d'une maladie, se pend dans sa chambre d'hôtel. Le ton du roman est donné d'emblée . De cet état de fait se construit le roman : un retour en arrière pour découvrir ce qui a amené notre personnage à une fin peut-être pas aussi tragique qu'il n'y paraît.
L'histoire se déroule à Vals-les-Bains, station balnéaire où il n'y à rien à faire... Simon rencontre par hasard, Bertrand, un jeune homme aussi gentil que simplet. Le charme agit et Simon décide d'engager Bertrand comme chauffeur pour accomplir une dernière mission...

Les personnages de Pascal Garnier sont encore une fois excentriques. Le ton allie cynisme, humour et douceur dans une écriture subtile. Les amateurs de Pascal Garnier y trouveront leur compte.


CVT_Une-derniere-danse_5599.jpgUne dernière danse / Victoria Hisloop. - Les Escales, 2014

Quand elle arrive à Grenade pour prendre des cours de danse, Sonia, une jeune londonienne ne sait rien du passé de la ville.

Une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique destinée des lieux et de ses habitants. Au fil du récit de Miguel, elle apprend le sort subi par les membres de la famille Ramirez au cours de la période sombre de la guerre civile,  leurs désaccords et leurs souffrances. 

Au terme de ce roman poignant, mêlant la danse et les intrigues politiques,  Sonia découvrira sa véritable identité.


doute.jpgLe doute / S.K. Tremayne. – Presses de la Cité, 2015

La famille Moorcroft tente de survivre à la mort accidentelle d’une de leurs filles jumelles.  Pour y parvenir, elle décide de fuir les lieux du « passé » et d’emménager sur une petite île écossaise isolée.

Mais là, rien ne se passe comme prévu. Leur fille survivante développe des traits de caractère inattendus, ceux de sa jumelle morte. Et si les parents s’étaient trompés en identifiant leur enfant décédée ?  Par petites touches, le roman nous livre des indices concernant le trouble qui s’installe progressivement dans la lecture.  Et si la vérité concernant l’accident était bien plus difficile à admettre ?

Roman psychologique qui plonge le lecteur dans un trouble lié aux sentiments de menace et de non-dits éparpillés dans les pages.

 

americanah.jpgAmericanah / Chimamanda Ngozi Adichie. - Gallimard, 2014

IFEMELU quitte le Nigeria à 19 ans pour poursuivre ses études à Philadelphie. Obinze, son grand amour et grand admirateur de l’Amérique, devait l’y rejoindre mais se retrouve en Angleterre.
Pendant 15 ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux Etats-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. Elle deviendra une bloqueuse à succès en matière de race et une conférencière recherchée. 
On ne peut s’empêcher de penser que la romancière s’inspire de sa vie réelle tant elle décortique les gestes des corps et les pensées intimes et muettes des personnes avec justesse. Elle examine avec un humour caustique et  un grand sens du détail la question de la race ou le statut d’immigrant tout en parcourant trois continents.
Un très bon roman qui captive, fait sourire et réfléchir.


meilleur.gifPour le meilleur et pour le pire / Belva Plain. - V.D.B., 2014

Fille de rescapés juifs des camps de concentration et de condition sociale modeste, Jennie Rakowsky est devenue une avocate réputée.  C’est à 35 ans qu’elle rencontre Jay Wolfe un séduisant veuf issu d’un milieu aisé. Alors qu’ils préparent la cérémonie de mariage, Jill, la fille « cachée » de Jennie désire ardemment connaître sa mère. Arriveront-elles à nouer une relation solide après 19 ans de séparation ? Jennie pourra-t-elle trouver le bonheur avec Jay malgré son mensonge et parviendra-t-elle également sauvegarder sa carrière alors que des enjeux sentimentaux et professionnels s’opposent ?

Encore une fois, Belva PLAIN, la reine de la saga familiale, a su aborder tous ces thèmes avec son tact et sa psychologie habituels, tout en rajoutant une pointe de suspens.

 

36-chandelles.jpgTrente-six chandelles / Marie-Sabine Roger. – Rouergue, 2014

Chez les « Decime », les hommes aînés meurent tous à 36 ans.  C’est donc tout naturellement que Mortimer prépare sa mort le matin de son 36e anniversaire : habillé d’un costume pour l’occasion, ayant résilié son bail et démissionné, il attend son dernier souffle…   Mais peut-on être sûr de connaître son destin et plus spécifiquement le jour et l’heure de sa mort ? Et si la malédiction familiale prenait fin ?  A travers les 4 personnages attachants et atypiques du roman,  nous découvrons comment la vie de Mortimer a été calculée pour se préparer à l’inévitable, depuis son irrésistible envie à se confronter au risque durant sa jeunesse à l’incapacité à nouer des relations amoureuses durables.   

Roman léger, « burlesque » qui nous rappelle avec humour que notre vie se vit maintenant !