Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte
Information

arlonabesoindevous1

Tous ensemble, participons au grand projet
de renouvellement de l’image d’Arlon et ses villages.

 

« Vous habitez Arlon ou ses villages depuis longtemps ? Vous avez emménagé récemment ?
Vous y résidez la semaine ou seulement les week-ends ? Peu importe votre situation ou
votre âge, créons ensemble, pour la commune d’Arlon, une image qui nous ressemble »

 

Comment participer ?

 

Répondez à l’enquête :
• En ligne sur www.arlon.be/arlon-demain
• En version papier chez l’un de nos partenaires :
à l’accueil de l’administration communale
(hôtel de ville) à la maison de la culture,
au musée Gaspar et au Royal Office du Tourisme.
arlonabesoindevous2
Des questions ?
Contactez Johanna
am9oYW5uYUBjb21tb25wYXJhZG94LmNvbQ==
0032 473 48 58 39 ou
rejoignez-nous dès maintenant sur
www.facebook.com/ArlonDemain
Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / ESPAS
Actions sur le document

ESPAS

La Ville d’Arlon poursuit depuis 1992 des actions préventives visant à lutter contre l’insécurité et s’engage dans des contrats émanant du Ministère de l’Intérieur ou de la Région wallonne depuis 1997.

C’est en effet en 1992, dans le cadre de la lutte contre l’exclusion sociale que fut engagée la première éducatrice de rue de la Ville. Cette éducatrice, assistante sociale, menait principalement des actions visant à renforcer la proximité avec les citoyens (réinsertion sociale, lutte contre l’exclusion, tissage du tissu social….).

Depuis une quinzaine d’années, la Ville développe une politique de prévention et de lutte contre la délinquance au travers d’une coordination entre les services présents sur le terrain. De cette coordination sont nées des synergies de fonctionnement afin de quadriller au mieux les problèmes liés tant aux décrochages sociaux qu’à la toxicomanie…sources de violences verbales ou physiques.

Aujourd’hui, le service ESPAS fonctionne sur fonds propre. Une éducatrice de rue se charge d’aller à la rencontre du public précarisé, et d’intervenir plus précisément en ce qui concerne la toxicomanie.