Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Événements / EXPO PHOTO - Mireille Neuberg - Vernissage - La rue des émotions
Actions sur le document
EXPO PHOTO - Mireille Neuberg - Vernissage - La rue des émotions

EXPO PHOTO - Mireille Neuberg - Vernissage - La rue des émotions

Mireille Neuberg partage ses émotions, ses inspirations...

Je suis une passionnée de l’image, de la photographie, cet art qui permet la rencontre, qui ouvre le regard et le cœur à d’autres univers.

J’aime la photographie de rue, cette immense scène de vie ouverte à tous. J’aime principalement l’image en noir et blanc qui entraîne le regard et l’esprit vers plus de simplicité, les formes, les ombres, le contraste, la lumière.

Mon appareil photo m’accompagne en toute circonstance, en voyage comme au quotidien. Il est un outil de communication : oser franchir des portes, oser rencontrer l’autre, oser parler à un inconnu dans la rue, prendre son portrait ou accepter un refus.

Je dis souvent que le cœur et l’esprit voient avant les yeux. C’est un état d’esprit :  chercher l’image, devenir chasseur d’image. Et prendre plaisir à mieux regarder autour de soi.  

C’est au travers de stages et cours de photos que j’ai appris à capturer la lumière. Les nombreuses visites d’expositions de photos, de peintures, de sculptures et la lecture d’ouvrages ont aiguisé mon regard et mon attention et ainsi tracé mon chemin vers l’expression de ma propre émotion.

Mes expositions de 2013 à 2019 portent les noms : « Dans la Rue », « Bastogne et ses villages », « Rachamps », « A bicyclette », « De pas sages en passages », « Passages », « Eau enchanteresse », « Art Sacré » et « Cordes sensibles ». Certaines étaient des expositions collectives.

Exposer, c’est partager. Photographier, c’est témoigner son émotion. Et si le visiteur ressent lui-même une émotion personnelle, c’est alors un échange et un partage, parfois silencieux, mais réussi.

Les mots écrits par Sabine Weiss, une photographe humaniste, m’inspirent beaucoup.  

«L'amour des gens :  
Je n'aime pas les choses très éclatantes mais plutôt la sobriété...
Il ne s'agit pas d'aimer bien, il faut être ému.
L'amour des gens, c'est beau...
C'est grave, il y a une profondeur terrible.
Il faut dépasser l'anecdote, dégager le calme, le recueillement.
La simplicité :  
Apprendre à voir les détails les plus simples.
Mais ceux qui expriment tout et qui éclairent l'essentiel :  
Le détail qui exprime l'ensemble
Le petit geste qui explique le mouvement
Le fléchissement du doigt qui suggère l'état d'âme
L'expression de l'individu qui parle de la foule
L'infiniment petit qui raconte le grand
Le regard de l'autre qui dit son angoisse ou sa joie.
Apprendre à conserver l'éphémère, à fixer le regard.
La mémoire :  
Je photographie pour conserver l'éphémère, fixer le hasard, garder en image ce qui va disparaître : gestes, attitudes, objets qui sont les témoignages de notre passage. L'appareil les ramasse, les fige au moment où ils disparaissent.»

 

http://mimicliclac.com/
Mireille Neuberg - Photographie