Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Sécurité / Pénurie d'électricité et délestage
Actions sur le document

Situation à Arlon

Si nous connaissons une période prolongée de grand froid sur toute l’Europe, il y a un risque avéré de pénurie d’électricité, résultant principalement d’un déséquilibre entre consommation et production. Sauf incident imprévu, les autorités peuvent détecter ce risque de pénurie et l’anticiper.

La Ville d’Arlon, de même que des communes de Bastogne, Fauvillers, Attert et Martelange n’est (globalement) pas touchée par cette problématique  car elle dépend du réseau électrique du Grand-Duché, qui n’est pas concerné par ce risque de pénurie.

Ces communes doivent néanmoins être solidaires des communes qui seront délestées. Il est également prévu de mettre en place des personnes-relais au sein des villages  pour qu’elles soient un point de contact avec la cellule de crise communale, pour permettre à la population d’avoir un relais à proximité en cas de problème, et pour relayer les demandes d’intervention urgentes des services de secours. Dans tous les cas, cette personne-relais devra être sollicitée en dernier recours.

Pour éviter cette situation et le black-out qui pourrait résulter  d’un déséquilibre, différentes mesures sont prises préventivement (utilisation de la réserve stratégique, importations en hausse, etc.). Mais si ces actions ne sont pas suffisantes, il sera nécessaire de diminuer la demande, c’est-à-dire la consommation. Des mesures d’interdiction et de réduction de la consommation à grande échelle pourraient être prises (éteindre les éclairages publics, diminution de la consommation dans les administrations et les entreprises, interdiction d’allumer les éclairages décoratifs, etc.). La nécessité de réduire la consommation d’électricité sera connue 7 jours avant un risque avéré de pénurie. Les ministres compétents avertiront la population de ce risque.

De J-7 à J-1, l’avertissement de risque de délestage doit inciter la population à réduire sa consommation  habituelle. C’est cet élan de solidarité collective qui reste la meilleure mesure pour éviter un délestage. De même, il convient que chacun veille à ses voisins s’il s’agit de personnes âgées, fragilisées, démunies ou isolées.

Si toutes ces mesures préventives ne permettaient pas de réduire suffisamment la consommation générale d’électricité du pays, il n’y aurait pas d’autre solution pour éviter le black-out que de forcer cette réduction en coupant l’alimentation électrique de certaines zones du pays. Ces coupures momentanées, lors du pic de consommation de fin de journée (entre 17h et 21h), c’est ce qu’on appelle le plan de délestage.

Les ministres compétents décideront, la veille du jour de la pénurie, quelles sont les « zones » (appelées « tranches »), qui seront privées d’électricité. Six tranches sont réparties sur l’ensemble du pays. La commune d’Arlon se trouve dans la tranche 1B.

Trois cabines sont concernées à Arlon par le plan de délestage et les rues éventuellement impactées sont les rues de la Schlaus, de la Biff et le chemin des Mines à Autelhaut.

Les riverains seront informés 24h à l’avance du fait qu’ils  risquent d’être privés d’électricité le lendemain, entre 17h et 21h environ. Ils auront donc la possibilité de s’y préparer. Pour savoir que faire avant, pendant et après une coupure d’électricité, le public peut  visiter le site www.centredecrise.be.