Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Bibliothèque / Coups de coeur / 2017
Actions sur le document

Nous avons aimé lire en 2017

voix cachée.jpgLa voix cachée / Parinoush Saniee. - R. Laffont, 2017

Shahaab, 4 ans ne parle pas. Sa mère et sa grand-mère sont inquiètes. Ses cousins, ses oncle et tante, et même son père, sont persuadés qu'il souffre d’un retard mental et le traitent de débile. Ces moqueries l’enferment encore plus dans son mutisme et il fait des bêtises et se montre parfois violent. Il s’invente alors deux amis imaginaires car entre son frère aîné, très brillant à l’école, qui fait la fierté de son père et sa petite sœur très volubile qui capte toute l’attention de sa mère, Shahaab souffre d’un manque d’amour. Principalement de la part de son père dont il perçoit la honte qu’il lui procure et qu’il ne considère même pas comme son propre père. A force d’amour et de patience, sa grand-mère finira par gagner sa confiance pour lui permettre de se reconstruire.

Très beau roman bouleversant qui suscite la réflexion sur le rôle des parents et la place du père. Les dialogues du petit garçon avec ses deux amis imaginaires, l’un bon génie et l’autre génie malfaisant sont absolument délicieux


mots fleurs.jpgMes mots sont les fleurs de ton silence / Antoine Paje. - Editions Fleuve, 2017

Victime d’un accident de la route, Arnaud se retrouve dans le coma.

Sa femme, ses enfants, sa mère, ses collègues se succèdent à son chevet. Chacun, pensant qu’il n’entend pas, lui parle alors en toute sincérité, sans masque et il découvre alors leur vraie personnalité. Entre les reproches de n’avoir pas été présent pour les siens et les confidences intimes de ses proches, il prend conscience qu’il est passé à côté des choses importantes de sa vie. Prisonnier de son corps, c’est dans sa tête que se passe un monologue intérieur avec sa conscience, « sa zone de combat ». Il éprouve beaucoup de regrets et souhaite ardemment que la vie lui offre une seconde chance pour faire le bonheur de sa famille.

Ce roman relate une prise de conscience que rien n’est définitivement acquis et surtout une remise en question des valeurs importantes. Le titre évoque le très beau proverbe japonais « Les mots que l’on n’a pas dits sont les fleurs du silence ». Matière à réflexion…


restevie
Le reste de leur vie / Jean-Paul Didier laurent. - Au Diable Vauvert, 2016

Dans ce roman, nous suivons la vie quotidienne de deux personnages. Ambroise, jeune thanatopracteur a quelques difficultés pour se faire des amis à cause de ce métier "particulier".  Manelle, jeune aide familiale, est au prise avec les petites manies des séniors qu'elle visite chaque jour. Tous les deux vont se rencontrer pour aider Samuel à accomplir ses dernières volontés.  Le trio, accompagné de Beth, la grand-mère d'Ambroise, embarque pour un voyage original en corbillard...  Roman plein de tendresse et d'espoir.

 

 

 

 

 


tresse.pngLa tresse / Laurence Colombani. - Grasset, 2017

Trois destins de femmes de trois continents différents, de religions différentes, de conditions sociales différentes, liés comme trois brins de cheveux dans une tresse.

La première, une Intouchable en Inde qui ramasse les excréments des castes supérieures à mains nues, refuse que sa fille exerce ce même métier auquel les femmes de sa famille  sont obligées de se plier depuis des générations et décide de l’envoyer à l’école. La seconde, une jeune sicilienne, se retrouve à la mort de son père à la tête de son atelier de perruques fabriquées avec des cheveux naturels et la troisième, une working girl, avocate, qui tente de cacher son cancer à ses associés, soucieuse de poursuivre sa brillante carrière. Un premier roman d’une écriture claire, fluide, pour célébrer la féminité universelle, la liberté et l’obstination et le courage.

 

 

 

 


 

le-silence-meme-n-est-plus-a-toi.jpgLe silence même n’est plus à toi : chroniques et Les oiseaux de bois / Asli Erdogan. - Actes Sud, 2017

Asli Erdogan est une auteure et journaliste turque, arrêtée et incarcérée en août 2016 pour ses chroniques enflammées  dans le journal pro-kurde Ozgür Gündem qui dénonçaient les atteintes à la liberté d'expression. Elle a été libérée et mise sous contrôle judiciaire fin décembre 2016.

Dans le Silence même n’est plus à toi,  le recueil regroupe ses chroniques des dix dernières années qui lui ont valu sa mise en accusation. Elles parlent d’une voix ferme, épique, poétique des libertés des femmes, des crimes contre les civils kurdes, des sujets de révolte et de souffrance. Dans Les Oiseaux de bois, ses nouvelles, coups de poing présente des personnages turcs, exilés, hantés par le souvenir de ce qu’ils ont laissé derrière eux, une nostalgie de la patrie, du foyer.

 

 

 


foret.jpgDans la forêt / Jean Hegland. - A vue d’œil, 2017

Le premier roman d’une auteure américaine paru en 1996 mais traduit 20 ans plus tard. Un huis clos en plein air,  un roman « nature writing »  d’anticipation, intimiste et régénérant sur la survie d’une famille américaine dans une forêt de Californie, dans un pays dévasté par une catastrophe politique, sans électricité ni essence, sans âme qui vive, ni ravitaillement possible. Une merveilleuse fable écologique, féministe, qui a fait l’objet d’un film récemment au Canada. Une très belle écriture servant ce roman qui nous montre deux femmes qui s’adaptent, se battent, s’élèvent, font confiance à la forêt et à ses ressources.

 

 

 

 

 


petit-pays.jpgPetit pays / Gaël Faye. - Grasset, 2016

Gaël Faye, d’origine rwandaise, musicien et rappeur (Petit pays est aussi le titre d’une de ses chansons) nous livre un récit poignant sans pathos d’un enfant métis (de père français et de mère rwandaise) dans une impasse d’un quartier d’expatriés à Bujumbura au Burundi dans les années 90. Il nous conte la vie de ce gamin et de ses quatre amis faisant les quatre cents coups puis le paradis se fissure, arrive avec gravité la conscience des massacres entre Hutus et Tutsis, d’un génocide sanglant et son monde insouciant s’effondre.  Et plus rien ne sera comme avant. Un beau roman  sur l’identité, la peur, le franchissement d’un monde, l’exil.   Gaël Faye parle comme il chante, il fait résonner les mots  pour raconter la vie simple, les petits bonheurs et l’histoire d’un peuple meurtri.

 

 

 

 


désorientale.jpgDésorientale / Negar Djavadi. - Liana Levi, 2017

Un premier roman puissant, foisonnant et drôle,  et largement autobiographique qui nous brosse le portrait d’une jeune femme déracinée qui nous conte les frasques de sa famille iranienne, de ses ancêtres originaires du Nord de la Perse jusqu’à ses parents, opposant au régime du Shah, puis de Khomeiny et de son exil à Paris, la ville tant rêvée.

Une quête d’identité ou un roman d’apprentissage à l’iranienne ou comment être soi dans une société orientale étriquée  ou en exil  sans repères, ni racines. L’héroïne choisit d’être une orientale en errance, de se désorientaliser afin de vivre sans tabous.

 

 

 

 


police.jpegPolice / Hugo Borris. - Grasset, 2016

Trois policiers - Aristide, Erik et Virginie -  sont mandatés pour une mission inhabituelle : reconduire une personne étrangère à la frontière, à l'aéroport de Roissy.  Au cours du trajet, Virginie se met à douter du bien fondé de sa mission. Elle ouvre en effet le pli confidentiel lié au rapatriement et s'aperçoit que la personne reconduite risque la mort en rentrant dans son pays.  Ses convictions personnelles peuvent-elles l'emporter sur l'ordre de mission qu'elle a reçu ? Parviendra-t-elle à convaincre ses collègues d'abandonner la mission.

Dans un huis-clos tendu, nous découvrons un roman rempli de suspense avec une héroïne en proie à des conflits d'ordre moral. S'y ajoutent les difficultés de couple qu'elle rencontre et ses rapports compliqués avec ses collègues. Intéressant !

 

 

 


ombres.pngPlace des ombres, Après la brume / Laurence Biefnot et Francis Dannemark. - Kyrielle, 2017

"Il n'y a pas de hasard, Lucie, jamais !" Cette réplique résume ce roman dans lequel nous suivons le destin de Lucie et de sa meilleure amie Maud.

En 1980, Lucie est une étudiante timide, un peu mal dans sa peau. Elle se sent perdue dans la ville universitaire où elle étudie les Lettres, éloignée de son amie Maud.  Guidée par on ne sait quelle "petite voix", elle se retrouve dans la boutique d'un vieil herboriste, qui se prend d'amitié pour elle et lui propose rapidement de loger dans un appartement de l'antique demeure. C'est alors que sa présence en ces lieux déclenche des phénomènes étranges qui font revivre de tragiques événements qui s'y sont passés 60 ans auparavant.  Puis un jour, c'est le drame, une fissure émergeant du passé.

En 2000, vingt ans plus tard, Maud est contrainte d'affronter de multiples épreuves personnelles : la mort de son mari et de sa mère, la démence de son père et une étrange maladie qui ronge son fils Vincent. Elle fera la rencontre de Léopod, dit La Brume, qui la soutiendra et sera le premier à percevoir qu'on ne se soustrait jamais complètement au passé, que les boucles du temps doivent être "bouclées". 

Avec un mélange de mystères et de fantastique, le roman distille les différentes facettes d'un fait tragique qui se propage dans les différentes époques et générations.

 


emmanuel-dongala-la-sonate-a-bridgetower-.jpgLa sonate à Bridgetower / Emmanuel Dongala. – Actes Sud, 2017

Dans ce roman historique sur fond de musique classique, Emmanuel Dongala nous raconte la véritable histoire de la sonate à Kreutzer écrite par Beethoven.

Nous suivons les traces du jeune prodige au violon Georges Bridgetower dans cette Europe de fin du XVIIIe où il est confronté aux bouleversements politiques et sociaux, notamment la mise en cause de l’esclavage aux colonies et l’évolution de la condition des noirs en Europe.

Ce récit d’apprentissage aussi vivant que érudit nous fait vivre les transformations majeures du monde des idées à travers des personnages célèbres comme Condorcet, Thomas Jefferson, Olympe de Gouges, Alexandre Dumas… Passionant.