Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Espace Léopold : un nouveau visage pour Arlon
Actions sur le document

Espace Léopold : un nouveau visage pour Arlon

 

Une présentation du projet de transformation de l’Espace Léopold a eu lieu à destination des riverains. Les auteurs de projets étaient présents pour répondre aux questions de l’assemblée. La principale difficulté en centre-ville reste le manque de parkings, notamment lorsque des grandes manifestations sont organisées sur la place Léopold mais aussi lors d’événements au Palais, et on sait qu’ils sont de plus en plus nombreux. Le Collège affirme sa volonté de voir construire sous la place un parking intelligent de 200 places pouvant absorber ces visiteurs. Un parking qui pourrait indiquer les emplacements libres, les places PMR, proposer des emplacements pour vélos et motos, avec des places plus larges que ce qui se fait habituellement. Ce parking, construit sur fonds propres, proposera un espace polyvalent sur le premier niveau, afin de pouvoir y organiser de grandes manifestations. En même temps que ce parking la réflexion se pose sur la place et le parc dont le visage va changer. On retrouvera une place libérée de la plupart de ses parkings en surface, plus conviviale, où de grands événements pourront avoir lieu. Changement important : la circulation qui se fera en bordure et ne sera plus traversante. Il est aussi prévu d’installer une halle qui fera face au Palais. Quid du parc ? Il restera un espace arboré et de détente. Il est fréquenté par divers publics : familles, étudiants,…Le nouvel aménagement prévoira une meilleure lisibilité des espaces.

Le parking comptera 192 places sur deux niveaux, plus 24 places le long du palais du gouverneur, soit un nombre supérieur à ce que l’on trouve aujourd’hui.

Pour éviter les désagréments, les travaux ne se dérouleront pas à ciel ouvert. L’ingénieur a expliqué qu’une fois la dalle supérieure coulée et les piliers installés, les machines procéderont à des travaux d’excavation et de construction du parking souterrain.

Les travaux doivent commencer vers la mi 2020 et se prolonger durant deux ans.

Du côté des vestiges romains que l’on pourrait découvrir, les auteurs de projet ont pris leurs précautions : des prélèvements ont déjà été effectués et d’autres sont prévus dans un futur proche, en concertation avec Denis Henrotay, archéologue à l’Agence wallonne du patrimoine.

Les trois bureaux d'architecture:

  • Pierre HEBBELINCK de Liège
  • MSA (Jean-Marc SIMON) de Bruxelles
  • L’ARCHE CLAIRE (Jacques DAVIN) d’Arlon.